Le point Vétérinaire n° 290 du 01/11/2008
 

Ophtalmologie du chien et du chat

Mise à jour

CONDUITE À TENIR

Anthony Bartolo

Clinique vétérinaire
31, rue Michelet
63100 Clermont-Ferrand

Lors d’anisocorie, l’identification de l’œil atteint est une étape essentielle. Un examen oculaire et une évaluation neurologique sont ensuite nécessaires pour rechercher l’affection causale.

L’anisocorie correspond à une différence de diamètre entre les deux pupilles dont l’origine peut être nerveuse. C’est un motif de consultation occasionnel. La démarche diagnostique comporte tout d’abord un examen oculaire attentif, avant d’envisager une évaluation neurologique approfondie.Étape 1 : Commémoratifs, anamnèse et examen clinique général Il convient de rechercher si l’animal a reçu une projection dans l’œil atteint (liquides, poussières, etc.), s’il a été victime d’un traumatisme (oculaire ou non), si son propriétaire lui administre actuellement un traitement topique ou si ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...