Le point Vétérinaire n° 290 du 01/11/2008

INFESTATION PAR LES HÉMOPARASITES

Infos

FOCUS

Jacques Devos

Cabinet vétérinaire
Chez Mathy, 42360 Panissières

Des mécanismes permettent d’espérer des vaccins, d’expliquer l’anémie, la résistance des veaux et le maintien d’une prémunition.

Chaque année, au printemps et à l’automne, les piroplasmoses reviennent de façon plus ou moins importante suivant les régions et le climat. La pathogénie étant fortement liée aux réactions immunitaires, une meilleure connaissance de ces dernières permet d’adapter le traitement et de conseiller des mesures de prévention. Deux niveaux de réactions sont disponibles : en premier intervient une réponse innée, aspécifique, en second a lieu la réaction spécifique ou acquise faisant intervenir entre autres la production d’anticorps spécifiques. Le parasite limite ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK