Le point Vétérinaire n° 289 du 01/10/2008

Question de lecteur

Laurent Kern

Consultant en comportement, 28, bd de Strasbourg, 75010 Paris

Voilà un sujet qui est loin de faire l’objet d’un consensus. Des rares études cliniques qui lui sont consacrées, il ressort qu’environ 60 % des chiens castrés âgés de plus de deux ans présentent une réduction des chevauchements, du marquage urinaire à la maison, des fugues et des agressions entre mâles. Les effets secondaires répertoriés sont une prise de poids, un appétit accru et une baisse d’activité. La castration ne fait qu’accompagner une thérapie médicale ou comportementale. Elle n’en est en aucun ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...