Le point Vétérinaire n° 289 du 01/10/2008
 

ANESTHÉSIE ET RÉANIMATION CANINE

Infos

ANALYSE D'ARTICLE

Jean-Guillaume Grand

Clinique vétérinaire
8, boulevard Godard, 33300 Bordeaux

Résumé

Référence

Alderson B, senior JM, Dugdale AHA. Tracheal necrosis following tracheal intubation in a dog. J. Small Anim. Pract. 2006 ; 47 : 754-756.

Cas Clinique

Une femelle border collie âgée de six ans est référée à l’Université de Liverpool pour une dyspnée aiguë apparue cinq jours après une anesthésie générale pour une arthrodèse du carpe. À l’examen clinique, l’animal présente une dyspnée inspiratoire, des muqueuses cyanosées, des râles trachéaux et une augmentation des bruits pulmonaires. Sur la radiographie thoracique latérale, une légère sténose est notée en région trachéale cervicale à 7 cm de l’entrée de la poitrine. Le traitement initial d’urgence repose sur l’instauration d’une fluidothérapie, d’une oxygénothérapie (cathéter intranasal) et sur l’administration de méthylprednisolone (12,8 mg/kg par voie intraveineuse), de furosémide (3,2 mg/kg par voie intraveineuse), d’acépromazine (0,017 mg/kg par voie sous-cutanée) et de buprénorphine (0,004 mg/kg par voie sous-cutanée). L’anesthésie est induite et maintenue au propofol sous 100 % d’oxygène pour la réalisation d’une trachéobronchoscopie. L’endoscopie révèle la présence d’un lambeau nécrotique de muqueuse trachéale en région cervicale de 1,5 sur 5 cm. L’aire de nécrose apparaît plus large que la zone de contact suspectée du ballonnet du tube endotrachéal. Ce lambeau muqueux agit comme une valve unidirectionnelle obstruant la trachée en inspiration. Sous contrôle endoscopique, le lambeau de muqueuse nécrotique est excisé par traction à l’aide de pince à préhension. Le reste de l’examen endoscopique est normal. L’analyse histopathologique de la pièce d’exérèse montre la présence de fragments épithéliaux nécrotiques, de fibrine, de sang et une infiltration par des cellules inflammatoires compatible avec une nécrose par hyperpression sur la muqueuse trachéale. Le suivi postopératoire montre une excellente récupération.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...