Le point Vétérinaire n° 289 du 01/10/2008
 

Cardiologie canine

Cas clinique

François Serres*, Valérie Chetboul**, Carolina Carlos Sampedrano***, Vassiliki Gouni****, Jean-Louis Pouchelon*****


*Unité de cardiologie, ENV d’Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94700 Maisons-Alfort
**Unité de cardiologie, ENV d’Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94700 Maisons-Alfort
***Unité de cardiologie, ENV d’Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94700 Maisons-Alfort
****Unité de cardiologie, ENV d’Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94700 Maisons-Alfort
*****Unité de cardiologie, ENV d’Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94700 Maisons-Alfort

Une chienne carlin non stérilisée et âgée de six mois est référée pour l’exploration d’un souffle systolique sans signe clinique. Aucun antécédent n’est rapporté.

À l’examen clinique, la chienne est en bon état général et ne présente aucun signe de décompensation cardiaque. L’examen cardiovasculaire révèle une fréquence cardiaque normale (130 battements par minute) associée à un rythme régulier et à un pouls frappé synchrone. L’auscultation met en évidence la présence d’un souffle systolique basal gauche de forte intensité (5/6).

Diagnostic

Un examen échocardiographique est réalisé afin de déterminer l’origine du souffle et de quantifier les éventuelles conséquences cavitaires associées. L’examen au mode bidimensionnel et temps-mouvement montre une hypertrophie marquée du septum interventriculaire et de la paroi libre du ventricule gauche. Cette hypertrophie est associée à la présence d’une sténose sous-aortique marquée, visualisée en mode bidimensionnel. Cette sténose fibromusculaire résulte à la fois d’un épaississement du septum sous-aortique et d’une malformation de l’anneau mitral. La coupe petit axe transaortique obtenue par voie parasternale droite met en évidence la présence de deux cuspides aortiques, au lieu des trois habituellement retrouvées (photo 1). Ces cuspides sont symétriques, s’ouvrent largement en systole, et aucune insuffisance diastolique n’est observée. L’examen en mode Doppler continu du flux aortique confirme la gravité de la sténose, le flux non laminaire atteignant 6,8 m/s, ce qui correspond à un gradient systolique de 185 mmHg entre le ventricule gauche et l’aorte (photo 2). Un diagnostic de sténose sous-aortique grave, associée à une bicuspidie aortique sans dysfonctionnement valvulaire est établi. Un traitement d’aténolol (Ténormine®(1)) est mis en place, après contrôle de la pression artérielle, à la dose croissante de 0,2 à 1 mg/kg une seule fois par jour, per os.

Discussion

Les cuspides aortiques se forment au cours de l’embryogenèse, pendant la phase de cloisonnement cardiaque. Trois cuspides sont initialement présentes, mais elles peuvent fusionner ou se diviser (lors de troubles du développement embryonnaire), donnant naissance à un nombre variable de cuspides définitives. Chez le chien, seuls des cas de quadricuspidie aortique sont décrits. Ce cas de bicuspidie est, à notre connaissance, le premier rapporté [2]. Chez l’homme, ces anomalies sont systématiquement associées à une insuffisance aortique (absence ou insuffisance de coaptation diastolique des cuspides aortiques) absente dans le cas décrit dans cet article. Chez cette chienne, la biscuspidie est associée à une sténose sous-aortique quantifiée par examen Doppler. Celle-ci rend le pronostic relativement réservé. Un traitement médical qui repose sur l’administration de Β-bloquant (aténolol) peut être prescrit lors de sténose sous-aortique grave (gradient systolique supérieur à 80 mmHg entre le ventricule gauche et l’aorte). Une médiane de survie de 56 mois est alors observée, identique à celle constatée après dilatation par ballonnet [1].

  • (1) Médicament humain.

Références

  • 1 - Meurs KM, Lehmkuhl LB, Bonagura JD. Survival times in dogs with severe subvalvular aortic stenosis treated with balloon valvuloplasty or atenolol. J. Am.Vet. Med. Assoc. 2005 ; 227 : 420-424.
  • 2 - Serres F, Chetboul V, Carlos Sampedrano C et coll. Quadricuspid aortic valve and associated abnormalities in the dog : Report of 6 cases. J.Vet. Cardiol. 2008 ; 10 : 25-31.

Photo 1 : Examen échocardiographique, mode bidimensionnel, coupe petit axe transaortique, réalisé par voie parasternale droite : mise en évidence de la présence de deux cuspides aortiques (têtes de flèche). AD : atrium droit ; CCVD : chambre de chasse du ventricule droit.

Photo 2 : Examen échocardiographique, mode Doppler continu, coupe apexienne cinq cavités, réalisé par voie parasternale gauche : accélération très importante du flux aortique.