Le point Vétérinaire n° 289 du 01/10/2008
 

Troubles de la reproduction des bovins

Pratique

CAS CLINIQUE

Marc Ennuyer*, Damien Remmy**


*Cabinet vétérinaire
12, rue du Général-Leclerc
80560 Mailly-Maillet
marc.ennuyer@wanadoo.fr
**Ceva santé animale
ZI de la Ballastière
BP 126
33501 Libourne Cedex

Un choix raisonné d’examens et l’analyse orientée des données de l’élevage ont permis d’améliorer in fine la reproduction dans cet élevage.

Résumé

Un éleveur contacte son vétérinaire à la suite du deuxième avortement constaté dans son élevage. Les résultats des prélèvements sanguins concluent à l’implication probable de Coxiella burnetii. Une vaccination est donc initiée sur l’ensemble des femelles du cheptel. L’année suivante, l’éleveur demande à nouveau l’intervention du praticien pour infertilité. La recherche de fièvre Q par PCR s’avère négative. Un bilan azote/énergie est alors effectué.La tendance globale de l’élevage est une acidose, et un déficit de fibrosité global de la ration est mis en avant. L’hypothèse d’une carence induite en cuivre, secondaire à un excès de molybdène est aussi avancée. L’année suivante après corrections, le taux de réussite en première insémination artificielle s’améliore et le taux de métrite baisse.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...