Le point Vétérinaire n° 288 du 01/09/2008
 

Ophtalmologie canine et féline

Pratique

PAS À PAS

Tanguy Lefranc

Clinique vétérinaire, 26, avenue Roosevelt, 56000 Vannes

Une variante de la méthode classique permet la surveillance de la cornée.

La tarsorraphie est le recouvrement provisoire de l’œil par la membrane nictitante. Cet acte chirurgical simple permet : de protéger la cornée lésée des agressions extérieures (blépharospasme lors de douleur oculaire, poils nasaux, distichiasis, cil ectopique) ; d’effectuer une contre-pression à l’évidement du globe lors de plaie perforante ; d’apporter, par l’intermédiaire de la conjonctive riche en vascularisation et en tissu lymphoïde, des éléments utiles à la cicatrisation de la cornée. Il répond par conséquent à trois indications : la cicatrisation de lésions cornéennes (ulcère profond ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...