Le point Vétérinaire n° 288 du 01/09/2008
 

Orthopédie canine

Pratique

CAS CLINIQUE

Loïc Larguier

Consultant itinérant en chirurgie 12, impasse Jean-Bart 56400 Brec’h

Le diagnostic différentiel des affections de l’épaule n’est pas aisé. L’arthroscopie est l’examen d’imagerie de choix car elle permet l’évaluation in vivo de l’ensemble des structures tendineuses.

Résumé

Une rupture partielle du tendon du muscle biceps brachial est associée à une ténosynovite bicipitale. Il s’agit d’un chien rottweiler âgé de quatre ans présentant une boiterie chronique depuis plusieurs semaines qui ne rétrocède pas aux anti-inflammatoires non stéroïdiens.

L’examen clinique permet d’observer une boiterie modérée du membre antérieur gauche à froid aggravée par un effort. La mobilisation de l’articulation révèle une instabilité médiale et une douleur est déclenchée à la palpation-pression du tendon du muscle biceps brachial.

Un examen radiographique sans préparation montre une avulsion du tendon dans sa région proximale. Le diagnostic définitif de rupture partielle du tendon associée à une ténosynovite est établi grâce à la réalisation d’une arthroscopie.

Une chienne rottweiler âgée de quatre ans qui pèse 48 kg est présentée en consultation pour une boiterie chronique qui s’aggrave lors d’un exercice prolongé.Cas clinique 1. Anamnèse Le propriétaire rapporte que son chien a subi, quelques mois auparavant, un choc lors d’un jeu avec un autre chien. À la suite de ce traumatisme, il a observé une suppression immédiate d’appui du membre antérieur gauche, puis un retour à une démarche normale. Depuis la chienne présente une boiterie chronique qui s’aggrave à l’effort. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous