Le point Vétérinaire n° 288 du 01/09/2008

Protection sanitaire des élevages

Mise à jour

CONDUITE À TENIR

Jean-Christophe Natorp

64430 Saint-Étienne-de-Baigorry

Exercice difficile, le conseil vétérinaire à l’achat comporte des risques évidents, mais il permet d’intervenir à un moment clé pour la maîtrise sanitaire préventive en pratique ovine.

La principale cause de transmission des maladies infectieuses est en général la mise en contact du troupeau avec un ou des animaux extérieurs, à la faveur d’un achat ou bien d’une transhumance, d’un prêt, voire d’un mélange accidentel (photo 1). En pratique ovine, les éleveurs, en particulier ceux en suivi, peuvent être demandeurs de conseil sanitaire à l’occasion d’un achat de reproducteurs. Ils y trouvent leur intérêt : maîtrise de l’état de santé des animaux achetés et des risques d’introduction d’agents pathogènes ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK