Le point Vétérinaire n° 288 du 01/09/2008

Reproduction canine

Fiche clinique

Anne Gogny*, Francis Fiéni**


*Reproduction des animaux de compagnie, Centre hospitalier vétérinaire universitaire, ENV de Nantes, BP 40706, 44307 Nantes Cedex 03
**Reproduction des animaux de compagnie, Centre hospitalier vétérinaire universitaire, ENV de Nantes, BP 40706, 44307 Nantes Cedex 03

Les indications de l’aglépristone, chez la chienne, sont l’avortement et le traitement de la métrite et du pyomètre. De nouvelles indications semblent se dessiner.

Les antagonistes compétitifs de la progestérone, dont le représentant en médecine vétérinaire est l’aglépristone, bloquent les récepteurs de la progestérone et, avec une affinité moindre, ceux du cortisol. Ces propriétés leur confèrent des indications variées. Dans l’espèce canine, l’aglépristone est surtout utilisée pour provoquer l’interruption de la gestation. Plus récemment, elle a été proposée dans le traitement de la métrite et du pyomètre, seule ou en association avec d’autres molécules. D’autres emplois possibles sont relatés, tels que l’induction de la ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK