Le point Vétérinaire n° 287 du 01/07/2008
 

Soins intensifs chez le chien

Pratique

PAS À PAS

Mélanie Graille*, Michaël Verset**, Pierre Maître***, Isabelle Goy-Thollot****


*ENV de Lyon, 1, avenue Bourgelat, 69280 Marcy-l’Étoile
**Service de chirurgie
***Service de chirurgie
****SIAMU

La mise en place d’un cathéter central requiert des conditions rigoureuses.

Le cathétérisme veineux central concerne une veine cave (généralement la veine craniale, via la veine jugulaire externe). Cette procédure, souvent utilisée en soins intensifs, autorise la fluidothérapie (administration de solutés hypertoniques), la nutrition parentérale totale, le suivi de la pression veineuse centrale, des prélèvements sanguins répétés et des injections de médicaments [1, 3, 5].

Différents types de cathéters veineux centraux sont disponibles en pratique vétérinaire. La technique de pose varie selon le modèle utilisé : cathétérisme “au travers de” ou “sur l’aiguille”, ou méthode Seldinger avec un guide flexible [2, 6, 8, 10]. Cette dernière est décrite dans cet article.

L’utilisation des cathéters veineux centraux n’est pas indiquée dans le contexte des premiers gestes d’urgence. En effet, ils requièrent généralement une contention prolongée et stressante ou une tranquillisation, qui risquent d’aggraver l’état initial du chien. De plus, leur mise en place doit se réaliser dans des conditions d’asepsie rigoureuses.

Les contre-indications sont des troubles de l’hémostase, une suspicion d’hypertension intracrânienne (notamment lors de traumatisme crânien), une anémie hémolytique auto-immune, une trombo-embolie pulmonaire et une fracture des vertèbres cervicales.

À la suite de la pose du cathéter, des soins d’entretien sont nécessaires, dont le changement quotidien des compresses et du pansement, ainsi que la désinfection du bouchon à chaque injection ou ponction, et le rinçage toutes les 4 à 12 heures à l’aide de sérum physiologique hépariné. Un examen clinique journalier de la face et de la région cervicale est conseillé [1, 4, 5]. Il est recommandé de manipuler le cathéter et le bouchon avec des gants et de maintenir la tubulure propre. L’utilisation de gants stériles est recommandé lors d’utilisation pour la nutrition parentérale.

Ces cathéters peuvent être laissés en place jusqu’à plusieurs semaines, lors de conditions de pose et d’entretien aseptiques.

Les principales complications sont soit mécaniques (contamination, thrombophlébite, embolie, hémorragie ou arythmies cardiaques, arrachage, etc.), soit septiques (bactériémie, sepsis ou endocardite) [2, 6, 7].

Références

  • 9 - Verset M, Viguier E, Goy-Thollot I. Gestes techniques en urgence et soins intensifs. Guide illustré des procédures chez le chien et le chat. Éd. Le Point Vétérinaire. 2008 : 242p.

1 Matériel nécessaire Cathéter veineux central multi-luminal. Kit de mise en place sur le guide selon la méthode Seldinger : lame de scalpel, trocart, dilatateur, guide métallique, cathéter à double voie et seringue.

2 Préparation du site Placer le chien en décubitus latéral. Tondre la région du cou dans sa partie ventrale, réaliser une anesthésie locale et préparer le site de ponction de manière chirurgicale.

3 Insertion du trocart Mesurer au préalable la longueur du cathéter à introduire dans la veine. Son extrémité doit être positionnée entre la première et la deuxième côte. Réaliser une incision cutanée à l’aide d’une lame de scalpel en regard du site de ponction. Insérer le trocart dans la veine jugulaire.

4 Insertion du guide Faire glisser le guide métallique à travers le trocart dans la veine jugulaire jusqu’au repère de longueur établi préalablement.

5 Retrait du trocart Retirer le trocart en laissant le guide métallique en place.

6 Élargissement du site Élargir le site de ponction en introduisant le dilatateur sur le guide métallique. Cette manœuvre est utile surtout si le cathéter est de gros diamètre.

7 Insertion du cathéter Une fois le dilatateur retiré, introduire le cathéter suivant le guide. Une fois, le cathéter en place, retirer le guide métallique.

8 Fixation du cathéter Fixer le cathéter à la peau à l’aide de points cutanés, d’agrafes et/ou de points de colle. Aspirer l’air, puis rincer à l’aide de sérum physiologique hépariné.

9 Dispositif en place Attacher un système prolongateur, un robinet à trois voies, et fermer avec des bouchons ponctionnables. Une fois ce cathéter veineux central multi-luminal correctement fixé, un pansement protecteur est mis en place.