Le point Vétérinaire n° 287 du 01/07/2008

REPRODUCTION CANINE ET ÉQUINE

Infos

FOCUS

Éric Vandaële

4, square de Tourville
44470 Carquefou

Deux implants de desloréline, exploitant les effets agonistes ou antagonistes de la GnRH, induisent soit l’ovulation des juments en chaleur, soit une castration réversible des chiens mâles.

Dechra (ex-VetXX) a mis sur le marché début mai un implant Ovuplant® à base de desloréline pour induire l’ovulation des juments en chaleur. Quelques semaines plus tard, Virbac commercialise le premier implant contraceptif destiné à une castration transitoire et réversible des chiens mâles : Suprelorin®, également à base de desloréline (photos 1 et 2). Enfin, l’Agence européenne du médicament a approuvé un troisième implant à base d’un autre analogue de GnRH pour la castration réversible des chiennes. Cet implant n’est toutefois ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK