Le point Vétérinaire n° 286 du 01/06/2008
 

Orthopédie bovine

Mise à jour

Conduite à tenir

Karl Nuss

Clinique des ruminants
Faculté vétérinaire
Université de Munich
Sonnenstrasse 16
D-85764 Oberschleissheim
Allemagne
karl.nuss@lmu.de

La luxation coxofémorale est de bon pronostic chez un bovin capable de se lever et de se déplacer seul. L’échographie est l’examen de choix et la réduction chirurgicale le meilleur traitement.

Résumé

Étapes essentielles

Étape 1 : diagnostic clinique

• Luxation craniodorsale : grand trochanter, tuber coxae et tubérosité ischiatique ne forment plus un triangle. Membre lésé plus court.

• Luxation caudoventrale : bovin couché. Membre lésé plus long.

Étape 2 : imagerie

Intérêt de l’échographie : recherche d’images de tête fémorale sortie de l’acétabulum et de fractures additionnelles.

Étape 3 : traitement conservateur

• Bovin anesthésié, en décubitus latéral, hanche fixée

• Traction du membre en direction distocaudale

• Imprimer une rotation externe, puis interne

Étape 4 : réduction chirurgicale

• Très jeune veau : reconstruire une capsule peut suffire.

• Veau plus âgé : fils en huit autour de vis acétabulaires et d’un trou foré dans le col

• Luxations caudoventrales : toujours difficiles à réduire

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...