Le point Vétérinaire n° 286 du 01/06/2008
 

Urologie du chat

Mise à jour

Étude clinique

Charles Juillet

Clinique vétérinaire
51, boulevard Maxime-Gorki
93240 Stains
satori-veto@hotmail.fr

L’urétrostomie périnéale est indiquée lors de rupture urétrale grave ou d’obstructions récidivantes. Dans les autres cas, les méthodes alternatives sont conseillées en raison des complications possibles.

Résumé

Objectifs

Évaluer la nature et la fréquence des complications survenant après une urétrostomie périnéale chez les chats.

Méthode

Le suivi médical de 68 chats opérés à l’ENV d'Alfort entre 2000 et 2005 est mené par entretien avec les propriétaires 4 à 54 mois après l’intervention (moyenne 24 mois).

Résultats

Les complications précoces (moins de deux mois) affectent 35 % des chats tandis que les complications tardives (après deux mois) surviennent dans 28 % des cas. La plus fréquente est l’affection du bas appareil urinaire (ABAU) non obstructive. Onze animaux (16 %) sont morts ou ont été euthanasiés pour troubles urinaires.

Conclusion

Au moment de l’étude, seuls quatre chats sont encore atteints de troubles urinaires mineurs, 47 % des individus opérés n’ont jamais souffert de complications et 75 % des propriétaires interrogés s’estiment satisfaits par le traitement entrepris.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...