Le point Vétérinaire n° 286 du 01/06/2008

Médecine interne équine

Pratique

Sur ordonnance

Marc Gogny

Auteur coordinateur : Hervé PouliquenUnité de pharmacologie et toxicologie, ENV de Nantes, BP 40706, 44307 Nantes Cedex 03

En plus de leur action analgésique, les anti-inflammatoires non stéroïdiens permettent de limiter le risque d’endotoxémie lors de coliques chez le cheval.

Le vétérinaire est appelé auprès d’un cheval hongre selle français de cinq ans, pesant environ 450 kg. Depuis plusieurs jours, l’animal présente des épisodes passagers et modérés de coliques, entrecoupés de rémission. Des crottins plutôt liquides ont été observés par le propriétaire. À l’arrivée du vétérinaire, l’animal présente de nouveau des coliques. La palpation rectale révèle la présence d’une quantité élevée de sable mise en évidence par un prélèvement dans le rectum, puis par la mise en solution dans le gant ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK