Le point Vétérinaire n° 284 du 01/04/2008
 

Cardiologie du chien

Mise à jour

Étude clinique

François Serres*, Valérie Chetboul**, Carolina Carlos Sampedrano***, Vassiliki Gouni****, Audrey P. Nicolle*****, Jean-Louis Pouchelon******, Renaud Tissier*******


*Unité de cardiologie d’Alfort
**Unité de cardiologie d’Alfort
***Unité de pharmacie-
toxicologie
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex

La maladie valvulaire mitrale dégénérative a pour conséquence une augmentation de la pression artérielle pulmonaire, secondairement responsable d’une insuffisance cardiaque droite.

Résumé

Un essai rétrospectif récent, conduit au sein de l’Unité de cardiologie d’Alfort, montre la prévalence notable de l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) chez des chiens soumis à un examen écho-Doppler entre 2001 et 2006. Plus particulièrement, l’étude d’une sous-population de chiens qui présentent l’association d’une HTAP et d’une maladie valvulaire mitrale dégénérative (ou endocardiose mitrale) pour la première fois met en évidence que cette prévalence progresse avec l’évolution clinique et échographique de la maladie valvulaire, et qu’elle peut être retrouvée dès les stades précoces, y compris chez des animaux asymptomatiques. Cette étude montre également la fréquence élevée des complications dues à l’HTAP, avec l’apparition d’une insuffisance cardiaque droite.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...