Le point Vétérinaire n° 283 du 01/03/2008
 

Obstétrique bovine

Pratique

Pas à pas

Paul Perié

6, quai Félix-Faure 27500 Pont-Audemer

Les prolapsus utérins restent une des principales urgences obstétricales.

Le prolapsus utérin est consécutif à 0,3 % des vêlages [1]. Il a lieu généralement entre une et six heures après la mise bas [2]. Différents facteurs y prédisposent : - une assistance au vêlage, une grande taille du fœtus, une dystocie prolongée ; - une hypocalcémie ; - une rétention placentaire ; - un mauvais état d’engraissement (parasitisme, malnutrition, etc.) ; - certains facteurs nutritionnels (excès d’azote, d’énergie, etc.). Cette affection ne semble pas héréditaire, même si des prédispositions raciales (limousine surtout) ont pu être mises en évidence. Avant d’intervenir, il convient de recueillir certains commémoratifs. Les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...