Le point Vétérinaire n° 283 du 01/03/2008
 

Anesthésie du chien et du chat

Mise à jour

Le point sur…

Mathieu Manassero*, Luca Zilberstein**


*Service de chirurgie
et d’anesthésie
ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort
**Service de chirurgie
et d’anesthésie
ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort

La capnographie permet d’évaluer la production de CO2 et de surveiller la perfusion pulmonaire et la ventilation alvéolaire. C’est la méthode de choix pour détecter les accidents ventilatoires et circulatoires.

Résumé

Le CO2 est une des molécules les plus importantes de l’organisme. Le CO2 exhalé en fin d’expiration, ou EtCO2, est un bon reflet de la concentration plasmatique en CO2 et est mesuré par capnographie selon une méthode sidestream ou mainstream. Une analyse systématisée reposant sur l’étude de la valeur de l’EtCO2, de la courbe capnographique et du gradient artério-capillaire en CO2 permet de mettre en évidence des variations du métabolisme, de la perfusion et de la ventilation ainsi que des dysfonctionnements de l’appareil anesthésique. La capnographie permet aussi bien la surveillance anesthésique et la prévention des accidents que le suivi d’une réanimation cardio-cérébro-pulmonaire.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...