Le point Vétérinaire n° 283 du 01/03/2008
 

Néphrologie du chien

Pratique

Sur ordonnance

Jean-Claude Desfontis

Auteur coordinateur : Hervé Pouliquen
Unité de pharmacologie et toxicologie
ENV de Nantes, route de Gachet, Atlanpôle La chantrerie
BP 44307 Nantes Cedex 3

La phénylpropanolamine favorise efficacement la fermeture du sphincter urétral. C’est, en première intention, le traitement de choix de l’incontinence urinaire chez la chienne non castrée.

Une chienne épagneul pesant 15 kg et âgée de 14 ans est présentée à la consultation pour une incontinence urinaire diurne et nocturne qui évolue progressivement depuis trois mois. Elle ne présente ni polyuro-polydipsie, ni hypercréatininémie, ni hyperuricémie. Une prescription de phénylpropanolamine (PPA) est proposée pour le traitement symptomatique de l’incontinence urinaire.(1) Médicament à usage humain.Propalin®(1) Essentiellement sympathomimétique Solution buvable, sous forme de chlorhydrate, Propalin® contient 50 mg/ml de PPA. La PPA présente une activité sympathomimétique indirecte, en favorisant la libération de la noradrénaline ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous