Le point Vétérinaire n° 281 du 01/12/2007
 

Orthopédie canine

Mise à jour

Le point sur…

Jean-Guillaume Grand*, Stéphane Bureau**


*Clinique vétérinaire
8, boulevard Godard
33300 Bordeaux

L’incongruence articulaire est secondaire à une anomalie de développement des os de l’avant-bras. Elle est proposée comme un facteur prédisposant au syndrome de dysplasie du coude.

Résumé

La dysplasie du coude (DC) chez le chien est un syndrome complexe et multifactoriel regroupant cinq entités : la fragmentation de la portion médiale du processus coronoïde (FpmPC), la non-union du processus anconé (NUPA), l’ostéochondrose/ostéochondrite disséquante (OCD), les lésions d’érosion cartilagineuse et l’incongruence articulaire (IA). L’IA se définit comme un mauvais alignement des surfaces articulaires. Deux formes sont reconnues : la dysplasie trochléaire et l’asynchronisme de croissance entre le radius et l’ulna. L’IA est considérée comme le dénominateur commun dans l’apparition des autres entités de la DC. Elle est traditionnellement diagnostiquée par radiographie alors que la tomodensitométrie et l’arthroscopie constituent les techniques de référence. Lors de DC, l’apparition d’une arthrose secondaire est très rapide. En conséquence, le traitement doit être le plus précoce possible et idéalement réalisé lors du diagnostic de DC.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...