Le point Vétérinaire n° 281 du 01/12/2007

Orthopédie canine

Mise à jour

Conduite à tenir

Jean-Guillaume Grand*, Stéphane Bureau**


*Clinique vétérinaire
8, boulevard Godard
33300 Bordeaux
**Clinique vétérinaire
8, boulevard Godard
33300 Bordeaux

Le traitement de l’incongruence articulaire du coude repose sur le rétablissement d’une congruence et sur la prise en charge des autres entités associées de la dysplasie du coude.

Résumé

Étapes essentielles

Étape 1 : Diagnostiquer

• Examen clinique et orthopédique

• Bilan radiographique

• Examen tomodensitométrique

• Arthroscopie diagnostique

Étape 2 : Traiter

• Quand opérer ?

• Traiter les lésions de FpmPC, d’OCD, d’érosions cartilagineuses et les “kissing lesions”

• Traiter la NUPA

• Traiter l’IA stricto sensu

Étape 3 : Suivre la phase postopératoire

La dysplasie canine du coude (DC) constitue la cause la plus fréquente de boiterie antérieure chez le chien. C’est un syndrome complexe qui regroupe au moins quatre affections orthopédiques développementales de l’articulation du coude et qui apparaissent dès l’âge de quatre mois [19]. Ces quatre entités sont la fragmentation de la portion médiale du processus coronoïde (FpmPC), la non-union du processus anconé (NUPA), l’ostéochondrose/ostéochondrite disséquante (OCD) et les lésions d’érosions cartilagineuses [14, 15, 17, 19]. L’incongruence articulaire (IA), considérée depuis ces ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK