Le point Vétérinaire n° 278 du 01/09/2007
 

Traitement des invections osseuses

Mise à jour

CONDUITE À TENIR

André Desrochers*, Camille Van Lul**


*Faculté de médecine vétérinaire
Université de Montréal
J2S 7C6 St-Hyacinthe, QC, CA
**Faculté de médecine vétérinaire
Université de Montréal
J2S 7C6 St-Hyacinthe, QC, CA

Les implants de polyméthylméthacrylate ou de plâtre imprégnés d’antibiotiques, associés aux autres thérapeutiques disponibles, améliorent le traitement des infections osseuses.

Résumé

Étapes essentielles

Étape 1 : choix du support

PMMA de qualité médicale ou plâtre de Paris selon le caractère chronique ou aigu

Étape 2 : choix de l’antibiotique

•Gentamycine ou cefazoline principalement

•Attention à la capacité d’élution, aux changements de propriétés physiques lors d’association et, surtout, aux temps d’attente

Étape 3 : fabrication

•Précautions lors d’incorporation de solutions d’antibiotiques

•Cas particulier de l’ostéomyélite

•Conservation dans l’oxyde d’éthylène

Étape 4 : exemple de mise en œuvre

•Débrider et rincer les zones infectées avant la pose d’implant

•Cumuler les voies d’administration (intraveineuse locorégionale)

Les implants imprégnés d’antibiotiques sont utilisés pour prévenir ou traiter l’ostéomyélite chez les bovins. Ils libèrent les antibiotiques localement et graduellement. Les concentrations locales observées sont plus grandes, donc le contrôle de l’infection osseuse est plus efficace que par voie systémique seule. Avec une quarantaine d’années de recul sur leur usage, tant en médecine humaine qu’en médecine vétérinaire, cet article synthétise les principes reconnus de la fabrication et de l’usage des implants dans le traitement des infections arthrosquelettiques, en privilégiant ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous