Le point Vétérinaire n° 278 du 01/09/2007
 

Endocrinologie du chien

Mise à jour

AVIS D’EXPERTS

Laurence Colliard*, Jérôme Leroy**, Brigitte Siliart***


*ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
**79, rue de la Paroisse
78000 Versailles
***ENV de Nantes
Atlanpôle La Chantrerie
44307 Nantes Cedex 03

Si le diagnostic du diabète sucré chez le chien ne présente en général pas de difficulté, son contrôle au long cours reste un challenge pour le praticien.

Résumé

Un animal dont la glycémie est supérieure à 2 g/l est considéré comme diabétique et une insulinothérapie est mise en place (0,5 UI/kg). L'objectif du traitement est de faire disparaître les symptômes secondaires à l'hyperglycémie et à la glycosurie. Les adaptations nutritionnelles visent à réduire la dose d'insuline en limitant le pic d'hyperglycémie postprandial et à améliorer le contrôle de la glycémie et de sa fluctuation journalière. L'animal diabétique sous insuline ne doit pas rester à jeun.

Lors d'intervention chirurgicale, toute alimentation est proscrite la veille de l'opération, la glycémie est évaluée le matin et un suivi est effectué toutes les 30 à 60 min.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...