Le point Vétérinaire n° 278 du 01/09/2007

Affections de la caillette chez les bovins

Infos

FOCUS

Béatrice Bouquet

11, rue des Déportés
80220 Gamaches
beatrice.bouquet@wanadoo.fr

Contre les ulcères, une modification de la façon d’alimenter le bovin est plus efficace que l’administration d’un antiacide ou apparenté, qu’il soit nouveau-né ou adulte.

« Les ulcères abomasaux sont souvent asymptomatiques chez les bovins », rappelle Peter D. Constable, chercheur internationalement reconnu en physiologie et en thérapeutique gastro-intestinale chez les ruminants (). Pourtant, il s’agit d’une affection fréquente chez les veaux, mise en évidence par exemple chez 57 à 75 % des animaux en élevage de boucherie. Ils apparaissent aussi occasionnellement chez les vaches laitières, dans le cadre des déplacements de caillette à gauche notamment, mais aussi chez les vaches allaitantes et les bovins en engraissement. Constable a ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK