Le point Vétérinaire n° 278 du 01/09/2007
 

Pathologie respiratoire du chien

Mise à jour

LE POINT SUR…

Jean-Guillaume Grand

Centre hospitalier de l’ENV
de Nantes, Atlanpôle,
La Chantrerie, 44307 Nantes

Une relation significative entre la gravité des signes cliniques respiratoires et digestifs est observée lors de syndrome brachycéphale.

Résumé

Le syndrome brachycéphale se rencontre le plus souvent chez les races de type brachycéphale. Leurs particularités anatomiques les prédisposent en effet à ce syndrome.

Il se manifeste principalement par des signes d’obstruction des voies respiratoires, mais aussi par des signes digestifs. Ces derniers constituent un facteur aggravant de l’insuffisance respiratoire observée. Le diagnostic repose sur la réalisation de deux radiographies du thorax (face et profil), d’une échocardiographie (si une atteinte cardiaque est suspectée à la suite des examens clinique et radiographique) et d’une endoscopie des voies respiratoire et digestive. Le traitement médical symptomatique à lui seul n’est pas suffisant. En revanche, il améliore le pronostic du traitement chirurgical lorsqu’il lui est associé.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...