Le point Vétérinaire n° 278 du 01/09/2007

Urologie du chien et du chat

Mise à jour

CONDUITE À TENIR

Guillaume Ragetly

University of Illinois
1008 West Hazelwood Dr
61802 Urbana, Illinois, États-Unis

L’obstruction urinaire est responsable d’une insuffisance rénale aiguë postrénale. Celle-ci est potentiellement réversible si l’animal est pris en charge rapidement.

Résumé

Étapes essentielles

Étape 1 : réanimer

•Évaluer l’animal

•Réhydrater

•Corriger les désordres électrolytiques et acido-basiques

•Réduire la douleur

Étape 2 : rétablir la perméabilité urétrale

•Cathétérisation urétrale

•Cystocentèse d’urgence

•Traitement chirurgical

L’obstruction urinaire correspond à un obstacle à l’évacuation de l’urine dans les voies excrétrices urinaires communes : l’urètre et la vessie. Elle a des conséquences locales et systémiques majeures (ENCADRÉ 1) [1]. Les gestions médicale et chirurgicale de cette obstruction varient selon sa cause, sa localisation et sa durée d’évolution (aiguë, chronique) (ENCADRÉ 2). La gestion initiale est toutefois identique.Étape 1 : réanimer 1. Évaluer l’animal Lors de suspicion d’obstruction urinaire, la confirmation du diagnostic doit être rapide. Les signes cliniques observés ou décrits par ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK