Le point Vétérinaire n° 277 du 01/07/2007

Cardiologie du chien

Pratique

CAS CLINIQUE

François Serres*, Valérie Chetboul**, Laurence Château-Escoffier***, Carolina Carlos Sampedrano****, Vassiliki Gouni*****, Jean-Louis Pouchelon******


*Unité de cardiologie d’Alfort, ENVA
**Unité de cardiologie d’Alfort, ENVA
***UMR INSERM-ENVA U841
****Unité de médecine, ENVA
*****Unité de cardiologie d’Alfort, ENVA
******UMR INSERM-ENVA U841
*******Unité de cardiologie d’Alfort, ENVA
********UMR INSERM-ENVA U841
*********Unité de cardiologie d’Alfort, ENVA
**********UMR INSERM-ENVA U841

Un chien de race yorkshire terrier âgé de 14 ans est présenté à la consultation à la suite de l’observation d’une dilatation abdominale apparue en quelques jours.

La propriétaire rapporte la présence d’une toux forte, non liée à l’effort, apparue trois mois auparavant. Le chien est suivi depuis plusieurs mois pour des cystites récidivantes, et un souffle systolique apexien gauche de forte intensité (4/6) a été plusieurs fois entendu, mais son exploration avait été refusée par la propriétaire. Lors de l’examen clinique, l’animal est abattu, fortement polypnéique, et sa respiration est discordante. Le signe du flot est positif. L’examen cardiovasculaire met en évidence une fréquence cardiaque élevée (190 ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...