Le point Vétérinaire n° 277 du 01/07/2007
 

Cardiologie du chien

Pratique

CAS CLINIQUE

François Serres*, Valérie Chetboul**, Laurence Château-Escoffier***, Carolina Carlos Sampedrano****, Vassiliki Gouni*****, Jean-Louis Pouchelon******


*Unité de cardiologie d’Alfort, ENVA
**Unité de cardiologie d’Alfort, ENVA
***UMR INSERM-ENVA U841
****Unité de médecine, ENVA
*****Unité de cardiologie d’Alfort, ENVA
******UMR INSERM-ENVA U841
*******Unité de cardiologie d’Alfort, ENVA
********UMR INSERM-ENVA U841
*********Unité de cardiologie d’Alfort, ENVA
**********UMR INSERM-ENVA U841

Un chien de race yorkshire terrier âgé de 14 ans est présenté à la consultation à la suite de l’observation d’une dilatation abdominale apparue en quelques jours.

La propriétaire rapporte la présence d’une toux forte, non liée à l’effort, apparue trois mois auparavant. Le chien est suivi depuis plusieurs mois pour des cystites récidivantes, et un souffle systolique apexien gauche de forte intensité (4/6) a été plusieurs fois entendu, mais son exploration avait été refusée par la propriétaire. Lors de l’examen clinique, l’animal est abattu, fortement polypnéique, et sa respiration est discordante. Le signe du flot est positif. L’examen cardiovasculaire met en évidence une fréquence cardiaque élevée (190 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous