Le point Vétérinaire n° 277 du 01/07/2007
 

Orthopédie du chien

Mise à jour

LE POINT SUR…

Stéphane Bureau

Clinique vétérinaire
8, boulevard Godard
33300 Bordeaux

L’atteinte fonctionnelle associée à une lésion tendineuse est variable, ce qui rend parfois le diagnostic délicat. Le traitement est médical ou chirurgical selon la lésion et sa chronicité.

Résumé

Les affections tendineuses regroupent les ruptures et les inflammations. La tendinite aiguë se rencontre surtout chez les animaux actifs et est liée à un stress excessif. Elle se traite par du repos, l’application de glace et l’administration d’anti-inflammatoires. Les tendinites chroniques les plus fréquentes intéressent le biceps brachial, le muscle extenseur oblique du carpe, les muscles supra- et infra-épineux. Pendant le processus de cicatrisation d’un tendon, les sutures doivent résister à la distraction des abouts lors de la mise en tension : au-delà d’un écart de 3 mm, le risque de rupture est accru. La suture en triple poulie formée de trois boucles est la plus recommandée pour suturer un tendon. Une remise en charge progressive à partir de la troisième semaine postopératoire est idéale afin d’améliorer le gain en résistance et de réduire les adhérences.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...