Le point Vétérinaire n° 276 du 01/06/2007

MAMMITES BOVINES À STAPHYLOCOCCUS AUREUS

Infos

FOCUS

Johnny Poirier*, Ruth Zadoks**, Ellen Schmitt-van de Leemput***


*Clinique vétérinaire, 1, rue Pasteur,
53700 Villaines-la-Juhel
**Quality Milk Production Services
Cornell University (États-Unis)
***Clinique vétérinaire, 1, rue Pasteur,
53700 Villaines-la-Juhel

Une étude de terrain évalue l’intérêt et les limites de la technique appliquée en routine pour la détection de la résistance de Staphylococcus aureus à la pénicilline G.

Lesinfections mammaires à Staphylococcus aureus sont fréquentes dans l’espèce bovine. Cette bactérie est source de résistance, notamment à la pénicilline G (différentes spécialitées), et à sa forme estérifiée : le pénéthamate (Stop M®). Ce phénomène est à prendre en considération car, même lorsqu’un antibiotique autre que la pénicilline est utilisé, les taux de guérison sont plus bas avec les souches de S. aureus résistantes à la pénicilline qu’avec les souches sensibles [9]. En France, près d’une infection bovine à S. aureus sur ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...