Le point Vétérinaire n° 276 du 01/06/2007
 

Maladies parasitaires chez les bovins

Mise à jour

LE POINT SUR…

Jean-PierreAlzieu*, Philippe Dorchies**, François Schelcher***, Bruno Gottstein****


*Clinique vétérinaire
31, rue Maréchal-Clauzel
09100 Pamiers
**ENVde Toulouse
23, chemin des Capelles
31076 Toulouse Cedex 3
***ENVde Toulouse
23, chemin des Capelles
31076 Toulouse Cedex 3
****Institut de parasitologie
Université de Berne
CH 3012 Berne (Suisse)

Le diagnostic précoce de la besnoitiose est difficile. De nouvelles enquêtes épidémiologiques ainsi que des méthodes récentes d’immuno-diagnostic améliorent son dépistage et son contrôle.

Résumé

La besnoitiose connaît depuis 1995 une expansion géographique sans précédent en France.

Principalement transmise entre bovins en saison chaude par des insectes piqueurs, cette maladie se pérennise grâce à de nombreux porteurs asymptomatiques. La prophylaxie de la besnoitiose passe par la lutte contre les insectes vecteurs, et l’élimination des malades et porteurs latents séropositifs.

De nouvelles méthodes diagnostiques, associant en sérologie Elisa et Western blot, permettent désormais de dépister la population séropositive, source de réinfections entre animaux et entre cheptels.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...