Le point Vétérinaire n° 276 du 01/06/2007
 

Urologie du chien

Pratique

CAS CLINIQUE

Véronique Arnoux*, Bertrand Pucheu**


*Clinique Vétérinaire
19, avenue Saint-Maur
59110 La Madeleine
arnoux@cliniquesaintmaur.fr
**Clinique Vétérinaire
19, avenue Saint-Maur
59110 La Madeleine
arnoux@cliniquesaintmaur.fr

La cystite hémorragique est une complication courante de l’administration de cyclophosphamide. Une altération profonde de l’épithélium vésical peut nécessiter un traitement chirurgical.

Résumé

Une chienne bichon de six ans est traitée par polychimiothérapie pour un lymphome. Quelques semaines après le début du traitement, elle présente une cystite hémorragique. Les examens complémentaires orientent le praticien vers une cystite hémorragique stérile secondaire à l’administration de cyclophosphamide. Le traitement est chirurgical car les lésions deviennent rapidement irréversibles. Cette toxicité vésicale est spécifique à un métabolite du cyclophosphamide et affecte moins d’un dixième des chiens traités. Des mesures préventives permettent de limiter ce risque. Le traitement est médical ou chirurgical, selon les cas.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...