Le point Vétérinaire n° 275 du 01/05/2007
 

Néphrologie du chien et du chat

Mise à jour

AVIS D’EXPERTS

Laurence Colliard*, Jean-Claude Desfontis**, Christine Médaille***, Dominique Péchereau****


*ENV d’Alfort
Nutrition clinique
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
**Unité de pharmacologie
et toxicologie
ENV de Nantes
Atlanpôle La Chantrerie
44307 Nantes Cedex 03
***Laboratoire
Vébiotel 41 bis, avenue Aristide-Briand
94117 Arcueil Cedex
****55, avenue Jean-Mermoz
64000 Pau

L’insuffisance rénale chronique fait partie des maladies les plus fréquemment rencontrées en particulier chez les animaux âgés. Le Point vétérinaire a interrogé quatre experts sur cette affection.

Résumé

Les signes cliniques de l’insuffisance rénale chronique chez le chien et le chat sont peu spécifiques, mais la variation de la consommation d’eau est un bon signal d’appel. La confirmation se fait classiquement par le dosage de l’urée et de la créatinine sanguines, mais leur interprétation doit être très prudente. Le meilleur dosage est celui de la créatinine, sous condition de le répéter chez le même chien en l’utilisant comme son propre témoin. Le traitement médical de base vise à protéger la fonction rénale par l’utilisation des IECA. Des médicaments complémentaires luttent contre les symptômes qui apparaissent progressivement. La diététique a pour objectif de maintenir la masse maigre de l’animal, de limiter la production de déchets azotés et de lutter contre l’hyperphosphatémie.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...