Le point Vétérinaire n° 274 du 01/04/2007
 

TOXICOLOGIE CHEZ LES BOVINS

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Denis Grancher*, Philippe Berny**, Jacques Devos***, Thierry Jean-Louis****, Marie-Anne Arcangioli*****


*Laboratoire de nutrition
et alimentation
**Laboratoire de toxicologie
***Cabinet vétérinaire
Chez Mathy
****Cabinet vétérinaire
Cabinet vétérinaire
Les Grandes Terres
42110 Saint-martin-Lestra
*****Clinique de pathologie
du bétail
ENV de Lyon
1, avenue Bourgelat
69280 Marcy-L’Étoile

La présence d’une batterie d’automobile dans le foin destiné à l’alimentation de bovins peut entraîner une ingestion de plomb dix fois supérieure à la dose létale. Une entérotoxémie concomitante aggrave le pronostic.

Résumé

Dans un élevage producteur de lait, neuf génisses d’un lot qui en compte douze meurent en trois jours. Elles ont ingéré du plomb issu d’une batterie de voiture accidentellement incorporée à partir d’une balle ronde de foin. Les symptômes neurologiques observés sur quelques génisses mortes en fin d’épidémie sont caractéristiques. Les dosages de plomb dans le foie et les reins de trois vaches conduisent à un diagnostic univoque. Une enquête épidémiologique permet de comprendre les circonstances de l’intoxication.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...