Le point Vétérinaire n° 274 du 01/04/2007

ENDOCRINOLOGIE CHEZ LE CHIEN

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Hervé Pouliquen*, Brigitte Siliart**


*Unité de pharmacologie et toxicologie
**Unité de nutrition et endocrinologie, ENV de Nantes

Le trilostane est le traitement de choix du syndrome de Cushing spontané. Un suivi clinique et biochimique de l’animal reste nécessaire.

Un chien de race cocker pesant 15 kg et âgé de huit ans est présenté à la consultation pour une polyuropolydipsie et une alopécie bilatérale. Après un examen clinique approfondi, un syndrome de Cushing spontané est suspecté, puis confirmé par un test de stimulation à l’ACTH. Un traitement médical à base de Vétoryl® est mis en place afin de lutter contre cet hypercorticisme non iatrogène.VETORYL® Un anticorticostéroïde à action réversible Vétoryl® se présente sous forme de gélules dosées à 30 ou à ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK