Le point Vétérinaire n° 274 du 01/04/2007
 

ENDOCRINOLOGIE CHEZ LE CHIEN

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Anne-Lise Guigon*, Dimitri Leperlier**, Astrid Baunier***, Pauline De Fornel****, Ghita Benchekroun*****, Juliette Besso******, Arnaud Klein*******, Antoine Hidalgo********, Dan Rosenberg*********


*ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
**ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
***Clinique vétérinaire
rue de Paris
94220 Charenton-le-Pont
****ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
*****ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
******ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
*******ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
********ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
*********ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex

L’hyperparathyroïdie primaire est une cause rare de polyuro-polydipsie (PuPd). Le diagnostic, après élimination des autres causes de PuPd, est confirmé par un dosage de parathormone lors d’hypercalcémie.

Résumé

Une chienne est référée pour une PuPd intermittente et une hypercalcémie. Une hyperparathyroïdie primaire est diagnostiquée par une mesure de parathormone plasmatique conforme aux valeurs usuelles dans un contexte d’hypercalcémie. Un nodule est identifié par échographie de la région cervicale. La calcémie retrouve une valeur normale à la suite de son exérèse chirurgicale. L’hyperparathyroïdie primaire est caractérisée par une hypercalcémie chronique, associée à une parathormonémie normale à augmentée. Le traitement de choix est chirurgical. Le retour à une calcémie normale après exérèse confirme le diagnostic. L’évolution postopératoire est favorable.

Une chienne west highland white terrier, stérilisée, âgée de sept ans, est présentée en consultation pour des épisodes intermittents de polyuro-polydipsie (PuPd) depuis huit mois. Le vétérinaire référent a exclu de nombreuses hypothèses diagnostiques (insuffisance rénale, insuffisance hépatique, diabète sucré). La seule anomalie détectée par ce praticien est une hypercalcémie (calcémie totale corrigée à 140 mg/l, valeurs usuelles [VU] : 90 à 120 mg/l). La chienne est référée pour l’exploration de cette hypercalcémie.Cas clinique 1. Commémoratifs et examen clinique La prise de boisson est jugée fluctuante ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous