Le point Vétérinaire n° 274 du 01/04/2007
 

THÉRAPEUTIQUE EN MÉDECINE BOVINE

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Marie-Claude Chatellet*, Nadia Haddad**, Yves Millemann***


*29 rue Jean Leclaire
bât. 11, 75017 Paris
**UP maladies contagieuses
***Pathologie du bétail
ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort

Un questionnaire évalue pour la première fois en France, les modalités d’utilisation des antibiotiques par les éleveurs de bovins. Le vétérinaire et le registre ne sont pas les alliés systématiques de l’éleveur pour l’antibiothérapie.

Résumé

Une enquête réalisée en Maine-et-Loire de fin 2005 à début 2006 fournit les premières informations concrètes sur l’utilisation des antibiotiques en élevage bovin français. Quatre-vingt-huit éleveurs du département ont accepté de répondre à un questionnaire. Malgré la confiance qu’ils accordent à leur vétérinaire, les éleveurs recourent fréquemment à l’automédication. Le non-respect de la durée de traitement est le point critique de non-observance le plus fréquent. 85 % des éleveurs déclarent remplir leur cahier sanitaire. S’il n’est pas possible d’exclure un biais léger et involontaire d’échantillonnage au sein de la population du département, la précision des résultats obtenus apparaît excellente.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...