Le point Vétérinaire n° 273 du 01/03/2007
 

Se former

CARDIOLOGIE

François Serres*, Valérie Chetboul**, Carolina Carlos Sampedrano***, Vassiliki Gouni****, Jean-Louis Pouchelon*****


*Unité de cardiologie, ENVA
**Unité de cardiologie, ENVA
***UMR Inserm-ENVA U841
****Unité de cardiologie, ENVA
*****UMR Inserm-ENVA U841
******Unité de cardiologie, ENVA
*******UMR Inserm-ENVA U841
********Unité de cardiologie, ENVA
*********UMR Inserm-ENVA U841

Un chat mâle entier, de race maine coon, âgé de deux ans, est présenté à la consultation de cardiologie pour l’exploration d’un souffle systolique décelé au cours d’une consultation vaccinale.

Le chat a été testé pour la mutation MCH-1 : il est porteur hétérozygote. Des cas de myocardiopathie hypertrophique (MCH) ont en outre été rapportés dans la lignée de l’animal. L’examen clinique ne révèle aucune anomalie de coloration ou de perfusion des muqueuses. La fréquence et l’amplitude des mouvements respiratoires sont normales. L’examen cardiovasculaire met en évidence une fréquence cardiaque normale (160 à 180 battements par minute), associée à un rythme régulier. Le pouls, synchrone, est bien frappé. Lors de l’auscultation, les bruits cardiaques ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous