Le point Vétérinaire n° 273 du 01/03/2007
 

CANCÉROLOGIE DU CHIEN

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Jérôme Couturier*, Frédérique Ponce**, Laurent Guilbaud***


*Centre hospitalier vétérinaire
43, avenue Aristide-Briand
94110 Arcueil
**Service de médecine
ENV de Lyon, 1, avenue Bourgelat
69280 Marcy-L’Étoile
***Clinique vétérinaire
544, boulevard Louis-Blanc
69400 Villefranche-sur-Saône

Un lymphome lymphoblastique associé à une leucémie est diagnostiqué chez un chien. Le pronostic dépend essentiellement du stade cytologique ou histologique, c’est-à-dire du sous-type du lymphome.

Résumé

Un chien croisé labrador retriever, âgé de cinq ans, est référé à la suite du diagnostic d’un lymphome médiastinal. L’examen cytologique ainsi que le myélogramme, indiqués en raison de cytopénies périphériques, permettent d’identifier un lymphome lymphoblastique de phénotype T avec une leucémie aiguë secondaire. Une survie globale de neuf mois peut être obtenue si une polychimiothérapie agressive est entreprise. Les rémissions sont fréquentes quel que soit le type de lymphome, mais le moment de survenue de la rechute, systématique, dépend de l’identification du sous-type, d’où l’importance de l’examen cytologique ou histologique couplé à des marquages immunohistochimiques plus spécifiques.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...