Le point Vétérinaire n° 273 du 01/03/2007

PRÉVENTION DES MALADIES PARASITAIRES CHEZ LE CHIEN

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

4, square de Tourville
44470 Carquefou

Les antigènes parasitaires solubles des deux souches de Babesia (B. canis de type A et B. rossi) confèrent une protection hétérologue au nouveau vaccin Nobivac Piro®.

Le vaccin contre la piroplasmose d’Intervet (Nobivac Piro®), composé d’antigènes parasitaires solubles (APS) de deux souches différentes de Babesia canis, est certainement une réelle nouveauté par rapport au vaccin monovalent Pirodog®, révolutionnaire lors de son lancement en 1985. Selon le rapport d’évaluation de l’Agence européenne du médicament (EMEA), « les vaccins à base de babésies inactivées ne sont pas efficaces. Seuls les APS peuvent avoir un effet immunitaire protecteur ». En outre, « aucune protection hétérologue n’est conférée par un vaccin monovalent contenant des ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK