Le point Vétérinaire n° 271 du 01/12/2006
 

PROCÉDURE AU LONG COURS

Pratiquer

LÉGISLATION

Philippe Tartera

6, impasse Salinié, 31100 Toulouse

Dix ans après la vente d’un cheval, les fondements juridiques de l’annulation demandée par l’acheteur restent à étudier.

1. Les faits : Maladie dégénérative incurable Le 10 octobre 1996, M. Cavalier achète à M. Vendeur, par l’intermédiaire de M. Courtier, un cheval destiné aux concours de saut d’obstacles. Plusieurs mois après la vente, le cheval est atteint d’une boiterie du membre antérieur gauche qui le rend inapte à la pratique sportive. Une expertise démontre que la boiterie est due à une maladie dégénérative incurable dont les premiers symptômes sont apparus en décembre 1997, mais dont l’origine est antérieure à la vente. Le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...