Le point Vétérinaire n° 271 du 01/12/2006
 

OPHTALMOLOGIE DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

COURS

Laurent Bouhanna

17, boulevard
des Filles-du-Calvaire
75003 Paris

Les tumeurs des annexes oculaires sont fréquentes et de natures diverses. Leur traitement et leur pronostic doivent prendre en compte la fragilité de l’organe qu’elles encadrent.

Résumé

Les tumeurs sont les affections les plus fréquentes de l’orbite. Elles sont le plus souvent bénignes chez le chien et malignes chez le chat. Elles provoquent une exophtalmie unilatérale d’apparition progressive. L’échographie oculaire et le scanner sont les examens de diagnostic de référence. Les tumeurs palpébrales sont bien tolérées chez le chien, avec une très faible irritation cornéenne. L’exérèse précoce permet une reconstruction palpébrale de meilleure qualité. Les dimensions de la tumeur orientent le choix de la technique. Les points ne doivent pas frotter sur la cornée. Les tumeurs du système naso-lacrymal sont très rares dans toutes les espèces. Les tumeurs des glandes lacrymales et de la membrane nictitante ne doivent pas être confondues avec une luxation de la glande nictitante.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...