Le point Vétérinaire n° 271 du 01/12/2006
 

CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE CHEZ LES BOVINS

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Jean-Luc Chatré

Clinique vétérinaire
4, place du Champ-de-Foire
58000 Nevers

Bien que de nouveaux matériaux soient disponibles, la fixation externe reste, dans certains cas, le moyen le plus adapté. En fonction du type de fracture, elle peut être réalisée à “ciel ouvert” ou à “ciel fermé”.

Résumé

Lors de fracture chez le veau, la fixation externe peut être réalisée “à ciel fermé” (sans ouverture du foyer de fracture) lorsqu’il est possible d’aligner les abouts osseux par manipulation ou “à ciel ouvert” (avec ouverture du foyer de fracture) lorsque la réduction manuelle est impossible. La première intervention est indiquée lors de fracture du tibia, de la mandibule et de l’os canon. La seconde est préconisée lors de fracture du tibia ou du fémur.

La fixation externe nécessite le consentement éclairé de l’éleveur car un suivi postopératoire rigoureux est indispensable.

La fixation externe a de nombreuses indications chez le veau. Le praticien se doit de la proposer à ses clients, même si elle requiert une certaine technique. Cet article présente, à l’aide de plusieurs cas cliniques, les différentes indications de cette intervention. Il précise également pour quels cas il convient d’utiliser une fixation externe “à ciel fermé” et ceux pour lesquels la fixation “à ciel ouvert” est plus adaptée.Quand utiliser la fixation “à ciel fermé” ? La fixation externe “à ciel fermé” ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous