Le point Vétérinaire n° 270 du 01/11/2006
 

CHIRURGIE CUTANÉE RECONSTRUCTRICE CHEZ LE CHIEN

Pratiquer

EN IMAGES

Jean-Guillaume Grand*, Olivier Gauthier**


*Service de chirurgie, Centre hospitalier vétérinaire, ENV de Nantes
**Service de chirurgie, Centre hospitalier vétérinaire, ENV de Nantes

Les tumeurs malignes nécessitent une exérèse large. La fermeture des déficits créés est possible par diverses techniques de reconstruction cutanée.

La fermeture des grands déficits cutanés est réalisée par des techniques de lambeaux ou de greffes. Les lambeaux, contrairement aux greffes, gardent une attache avec le site donneur et ont donc une viabilité supérieure. La peau des animaux est un tissu visco-élastique et a la possibilité d’être étirée et étendue. De larges lambeaux peuvent être élevés sans qu’il soit nécessaire de créer un second déficit cutané pour fermer le premier. La réussite d’une chirurgie plastique ou reconstructrice réside dans sa planification. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...