Le point Vétérinaire n° 269 du 01/10/2006
 

CYSTITE IDIOPATHIQUE DU CHAT

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Marc Gogny

Unité de pharmacologie et toxicologie, ENV de Nantes, Atlanpôle La Chantrerie, 44307 Nantes Cedex 03

Le recours aux psychotropes chez le chat est encore insuffisamment documenté. Pour certaines molécules, la balance bénéfices/risques ne semble pas favorable.

Une chatte maine coon de deux ans est présentée à la consultation pour “incontinence urinaire”. Un diagnostic de cystite idiopathique en relation avec des troubles comportementaux est établi après les examens clinique et complémentaires usuels. Les spécialités présentées dans cette ordonnance sont prescrites. Elles sont associées à un aliment adapté et à un diffuseur de Féliway®. Après deux semaines de traitement, l’état général de l’animal se dégrade rapidement. Le confrère revoit la chatte et constate une apathie, une légère ataxie ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...