Le point Vétérinaire n° 269 du 01/10/2006
 

BLUETONGUE CHEZ LES RUMINANTS

Se former

CONDUITE À TENIR

Jean-Marie Gourreau*, Stéphan Zientara**, Corinne Sailleau***


*AFSSA-LERPAZ
23, avenue du Général-de-Gaulle
94706 Maisons-Alfort Cedex
**AFSSA-LERPAZ
23, avenue du Général-de-Gaulle
94706 Maisons-Alfort Cedex
***AFSSA-LERPAZ
23, avenue du Général-de-Gaulle
94706 Maisons-Alfort Cedex

À la suite de l’apparition de cas inhabituels de fièvre catarrhale chez des bovins dans le nord-est de la France, les cadres dans lesquels la maladie peut être suspectée sont à revoir.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : épidémiologie

Le sérotype 8 affecte les bovins au nord de l’Europe

Étape 2 : symptômes chez les bovins

• Boiterie et lésions cutanées

• Jetage et épiphora

Étape 3 : signes chez les petits ruminants

Syndromes fébriles

Étape 4 : observations lésionnelles

Étape 5 : diagnostic différentiel

Chez les bovins :: BVD, IBR, coryza gangreneux, etc.

Étape 6 : examens complémentaires

• PCR, culture sur œuf embryonné ou sérologie

Quatre foyers de fièvre catarrhale ovine (FCO ou bluetongue) viennent d’être déclarés chez des bovins dans les départements du Nord et des Ardennes (voir l’ENCADRÉ “Retour sur les premiers cas au nord-est de la France”). Un sérotype inconnu jusqu’alors en Europe est mis en cause. Est-il seul responsable ? L’hypothèse qu’un autre agent pathogène potentialise sa pathogénicité est évoquée.Première étape : zone de suspicion Jusqu’alors, en Europe, la FCO ne sévissait que dans le bassin méditerranéen, et seulement chez des moutons. Seuls les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous