Le point Vétérinaire n° 268 du 01/09/2006
 

COMPORTEMENT DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

COURS

Thierry Habran

314, route de Schirmeck
67200 Strasbourg

Les dépressions du chien et du chat sont des affections graves de pronostic réservé. Leur détection doit être précoce pour éviter le passage à la chronicité, de traitement plus long, ou la mort de l’animal lors de dépression aiguë.

Résumé

Chez le chiot, la dépression réactionnelle se manifeste par une diminution de l’activité et une anorexie. Elle se caractérise par l’apparition brutale d’un état d’inhibition chez un chiot auparavant normal à la suite d’un stress violent. Lors de dépression de détachement précoce, le chiot présente des crises de panique, absentes lors de dépression de privation. La dépression réactionnelle peut conduire à la mort du chiot par anorexie. Les dépressions du chien adulte peuvent être liées à un déséquilibre endocrinien. À partir de l’âge de sept ans, le chien peut présenter une dépression d’involution, avec la perte des apprentissages. Chez le chat, une modification du territoire entraîne parfois une dépression qui comporte souvent des symptômes dermatologiques et une anorexie qui peut provoquer la mort de l’animal.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...