Le point Vétérinaire n° 268 du 01/09/2006

ENDOCRINOLOGIE CANINE

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

4, square de Tourville
44470 Carquefou

Le rapport bénéfice/risque du trilostane est nettement supérieur à celui du mitotane ou Op’DDD, interdit aux vétérinaires. Un suivi rigoureux reste nécessaire.

En l’an 2000, le numéro spécial “Endocrinologie clinique des carnivores domestiques” du Point vétérinaire indiquait que « le traitement de l’hypercorticisme hypophysaire repose depuis plus de vingt ans, et encore actuellement, sur l’administration de l’Op’DDD, ou mitotane (Lysodren®(1)). Cette molécule, malgré ses désavantages, reste la thérapeutique de choix ». Les inconvénients du mitotane sont nombreux et parfois sévères. C’est un composé organochloré dérivé de l’insecticide DDT tristement célèbre. En outre, ce composé dangereux est difficilement disponible car la substance (le mitotane) comme ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...