Le point Vétérinaire n° 268 du 01/09/2006
 

ENDOCRINOLOGIE CANINE

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

4, square de Tourville
44470 Carquefou

Le rapport bénéfice/risque du trilostane est nettement supérieur à celui du mitotane ou Op’DDD, interdit aux vétérinaires. Un suivi rigoureux reste nécessaire.

En l’an 2000, le numéro spécial “Endocrinologie clinique des carnivores domestiques” du Point vétérinaire indiquait que « le traitement de l’hypercorticisme hypophysaire repose depuis plus de vingt ans, et encore actuellement, sur l’administration de l’Op’DDD, ou mitotane (Lysodren®(1)). Cette molécule, malgré ses désavantages, reste la thérapeutique de choix ». Les inconvénients du mitotane sont nombreux et parfois sévères. C’est un composé organochloré dérivé de l’insecticide DDT tristement célèbre. En outre, ce composé dangereux est difficilement disponible car la substance (le mitotane) comme ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous