Le point Vétérinaire n° 268 du 01/09/2006
 

MALADIES INFECTUEUSES DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

CONDUITE À TENIR

Anne Thébault

Brécihan
35290 Saint-Onen-la-Chapelle

Lors de suspicion de tuberculose chez le chien et le chat, une démarche rigoureuse est nécessaire, afin de limiter l’extension de la maladie en cas de tuberculose avérée et d’éviter l’euthanasie d’un animal en réalité sain.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : suspicions clinique et épidémiologique

• Évoquer la tuberculose lors :

 d’affection chronique et cachectisante ;

- de pneumonie ou de bronchopneumonie subaiguë ou chronique ;

- de pleurésie ou de péritonite ;

- de lésions cutanées chroniques de type ulcéreux ;

- d’iridocyclite chez le chat.

Étape 2 : confirmation

• Préférer les méthods objectives : bactériologique (coloration de Ziehl) et histopathologique.

Étape 3 : origine de la contamination

• Humaine ou animale.

Étape 4 : prophylaxie

• Traitement de l’animal tuberculeux déconseillé (risque de sélection de souches résistantes).

• Euthanasie conseillée.

Maladie infectieuse d’évolution chronique, la tuberculose représente un danger important pour l’homme et les carnivores domestiques en raison de la promiscuité qui existe entre eux. C’est une affection rare et de diagnostic difficile. Les chiens et les chats peuvent être les révélateurs d’une tuberculose humaine ou jouer un rôle potentiel de relais épidémiologique secondaire dans un foyer de tuberculose humaine ou animale.Première étape : suspicion clinique 1. Données épidémiologiques La fréquence de la tuberculose des carnivores domestiques a nettement diminué au cours des dernières ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous