Le point Vétérinaire n° 267 du 01/07/2006
 

SYNDROME HS-HA CHEZ UN CHIEN

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Valérie Dramard

16, rue Jeanne-d’Arc, 69003 Lyon

L’administration de fluvoxamine doit être accompagnée d’une thérapie comportementale dont l’objectif est de favoriser les autocontrôles du chien.

Un chien croisé épagneul mâle âgé de huit mois est présenté en consultation de comportement pourdes mordillements incessants et une malpropreté depuis son acquisition à l’âge de cinq semaines. Il obéit mal car toute stimulation le distrait rapidement. Il ingère sa ration très rapidement, ne semble jamais rassasié et vole de la nourriture. Il se réveille la nuit pour jouer et se repose rarement pendant la journée. Il est atteint d’un syndrome d’hypersensibilité-hyperactivité (Hs-Ha) au stade 2.

Selgian® : En première intention chez les chiens jeunes

La sélégiline (Selgian®) est un inhibiteur de la monoamine oxydase (IMAO-B) qui a des propriétés anxiolytiques, antidépressives et thymorégulatrices. En raison de ses effets régulateurs sur les trois systèmes de neurotransmetteurs (noradrénaline, dopamine et sérotonine), elle semble particulièrement indiquée en première intention chez le jeune chien Hs-Ha et chez les chiens hyperactifs qui présentent des stéréotypies de tournis, par exemple. La sélégiline améliore les capacités cognitives, donc la réponse à la thérapie comportementale.

La dose est de 0,5 mg/kg/j en une prise chez le chien. Un effet sédatif est parfois constaté dès les premiers jours ou, au contraire, une excitation. Trois semaines sont donc nécessaires pour évaluer le traitement. La dose peut être doublée. Il n’est pas utile d’effectuer de sevrage. La sélégiline ne doit pas être associée à un autre psychotrope sérotoninergique.

Floxyfral® : Un traitement efficace pour un coût réduit

La fluvoxamine(1) (Floxyfral®) est un antidépresseur sérotoninergique (inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine ou ISRS) comme la fluoxétine(1) (Prozac®), le citalopram(1) (Seropram®), la paroxétime(1) (Deroxat®) et la sertraline(1) (Zoloft®). La régulation de la transmission de la sérotonine permet de réguler les autocontrôles de l’animal, et de restaurer son comportement de satiété et son sommeil. La fluvoxamine et la fluoxétine sont intéressants dans le traitement de l’hyperactivité en raison de leur action anti-impulsive et anxiolytique.

Les effets “calmants” visibles dès la première semaine sont surtout dus aux effets secondaires du médicament. La régulation sérotoninergique n’est effective qu’après deux à trois semaines de traitement. Une sédation, une apathie et une légère anorexie sont constatées, surtout au cours des deux premières semaines. Ces effets secondaires sont fonction de la dose administrée. C’est pourquoi il est recommandé de commencer le traitement avec une dose faible qui est augmentée progressivement sur 10 à 15 jours. L’amélioration visible mais progressive du comportement du chien permet à ses propriétaires de commencer la thérapie comportementale dès le début du traitement médicamenteux.

La fluvoxamine(1) est utilisée chez le chien à la dose de 5 à 10 mg/kg/j en deux prises. Le traitement du syndrome Hs-Ha est poursuivi pendant au moins six mois. Le coût du traitement est de l’ordre de 10 €/10 kg/mois (pour 5 mg/kg). Le médicament permet au chien de mieux se contrôler, donc d’apprendre. L’arrêt du traitement doit être progressif. Il est décidé quand le comportement du chien est suffisamment amélioré et stable depuis au moins deux mois. La règle est de diminuer la dose de moitié pendant une période équivalente au quart de la durée de traitement effectuée. La fluvoxamine(1) n’a pas de contre-indication. La dose doit être revue à la baisse lors d’insuffisance hépatique. Comme tous les ISRS, la fluvoxamine abaisse le seuil épileptogène.

Prozac® : Une prise quotidienne pour faciliter l’observance

La fluoxétine(1) (Prozac®) est un ISRS comme la fluvoxamine(1). Elle est prescrite chez les chiens hyperactifs depuis près de 15 ans. Son action est relayée par son métabolite actif, la norfluoxétine, qui a une demi-vie longue (chez l’homme, elle est de 4 à 15 jours). Aussi une prise quotidienne est-elle suffisante chez le chien, ce qui favorise l’observance thérapeutique. La posologie utilisée chez le chien Hs-Ha est de 2 à 4 mg/kg/j en une prise. Le coût du traitement est plus élevé que pour la fluvoxamine(1). Il est d’au moins 20 €/10 kg/mois (à la dose de 2 mg/kg/j). Des effets secondaires de type anorexie, sédation et parfois tremblements surviennent les deux premières semaines de traitement. Pour les prévenir, il est possible de commencer le traitement à demi-dose pendant une semaine.

  • (1) Médicament à usage humain.