Le point Vétérinaire n° 266 du 01/06/2006
 

ENDOSCOPIE CHEZ LE CHIEN

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Jérôme Couturier*, Laurent Guilbaud**


*CHV Frégis
43, avenue Aristide-Briand
94110 Arcueil
**Clinique des Arcades
544, boulevard Louis-Blanc
69400 Villefranche-sur-Saône

Une sténose œsophagienne secondaire à un reflux gastro-œsophagien peropératoire est suspectée chez une chienne. L’endoscopie confirme le diagnostic et permet le traitement de la sténose.

Résumé

Une chienne caniche âgée de neuf ans est présentée en consultation pour des régurgitations et une dysphagie apparue une semaine après une ovario-hystérectomie destinée à traiter un pyomètre. L’examen endoscopique confirme l’hypothèse de sténose œsophagienne et la striction est dilatée par bougienage. Une résolution complète des symptômes est notée après cinq séances de dilatation. L’œsophagite de reflux pendant une anesthésie est la principale cause de sténose œsophagienne. Elle est favorisée par les agents de prémédication anesthésique, par des interventions chirurgicales abdominales et par la durée du jeûne. L’endoscopie est la méthode la plus sensible pour dépister cette affection et permet une dilatation par bougienage ou un ballonnet. Le pronostic est bon dans la plupart des cas, même si des récidives de sténose peuvent se produire après chaque séance de dilatation.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...